Accord sur les retraites entre LR et le gouvernement pour reculer l’âge de départ à 64 ans

Date:

Avec la présentation de la réforme des retraites par Elisabeth Borne ce mardi, c’est l’option d’un recul progressif de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans qui a fini par être retenue. Cette décision fait suite à des discussions d’arbitrage avec Emmanuel Macron et est appuyée par le président de LR qui se dit prêt à voter pour cette option.

Le décalage de la présentation de la réforme des retraites a permis de mettre sur les rails un accord avec LR. Selon le nouveau président de LR, Eric Ciotti, soutenir une telle réforme est une « question de cohérence et de responsabilité » pour une « droite de gouvernement ». Ciotti a proposé un décalage de l’âge légal de départ à la retraite à 63 ans en 2027 et 64 ans en 2032.

Le ministre des Comptes Publics, Gabriel Attal, a salué la « responsabilité de LR » et a indiqué que le recul de l’âge légal sur une dizaine d’années serait annoncé ce mardi par la cheffe du gouvernement. Selon Attal, cette option est conforme aux engagements de campagne d’Emmanuel Macron, correspond au retour à un équilibre financier et permet un départ en retraite plus tardif sans atteindre l’âge de 65 ans.

Cependant, cette décision est défavorable pour une grande majorité de Français puisqu’ils sont 68% à être défavorables à un recul de l’âge légal à 64 ans et jusqu’à 79% contre un recul à 65 ans, selon un sondage Ifop publié vendredi. De plus, cette réforme est dénoncée par l’ensemble des syndicats.