Les autorités et les banques viennent en aide aux emprunteurs immobiliers partout dans le monde

Date:

Les taux d’intérêt en hausse dans de nombreux pays du monde mettent en difficulté de nombreux ménages qui ont des crédits immobiliers à taux variables. Pour éviter une augmentation du nombre de retards de paiements, les banques et les gouvernements tentent de trouver des solutions pour protéger ces emprunteurs.

Au Royaume-Uni, où un quart des emprunts immobiliers sont à taux variables, des grandes banques comme HSBC, Barclays, Lloyds Banking Group ou NatWest pourraient réduire les mensualités, consentir à des taux d’intérêt plus avantageux pour une période limitée ou allonger la durée de l’emprunt pour les personnes en difficulté. Le but est d’éviter aux banques d’avoir à saisir les biens des emprunteurs en cas de défauts de paiement, alors que les Britanniques sont confrontés à une inflation croissante. Les banques du pays se préparent déjà à inclure des provisions dans leurs résultats annuels pour couvrir l’augmentation attendue des défauts en 2023.

En Israël, la banque Hapoalim a annoncé qu’elle ne répercuterait pas la hausse des taux de la Banque centrale d’Israël et maintiendrait son taux principal à 4,75% pour certains de ses clients en difficulté, sous certaines conditions. Cette mesure pourrait bénéficier à plus de 10 000 clients.

En Pologne et en Espagne, des mesures similaires ont déjà été mises en place pour aider les emprunteurs en difficulté. En Pologne, une loi a été adoptée l’été dernier permettant aux emprunteurs de suspendre leurs remboursements pendant huit mois entre 2022 et 2024. En Espagne, fin novembre, les banques se sont également engagées à aider près d’un million de foyers ayant des prêts à taux variables.

Au Japon, la situation est inédite depuis des décennies, car c’est la première fois que le taux d’intérêt négatif affecte les emprunts immobiliers. Les taux d’intérêt négatifs ont été mis en place pour encourager les banques à prêter de l’argent plutôt que de le déposer à la Banque du Japon, mais cela a eu pour effet de rendre les crédits immobiliers moins coûteux pour les emprunteurs. Cependant, cela peut également être source de confusion pour les emprunteurs, qui doivent comprendre comment les taux d’intérêt négatifs affectent leur crédit immobilier. Les banques japonaises sont donc en train de mettre en place des programmes