13 % de la force de travail de Back Market licenciée en France

Date:

Back Market, une plateforme de vente en ligne de produits numériques reconditionnés, a annoncé qu’elle allait licencier 13 % de ses employés, soit un total de 93 personnes dans le monde. La France sera particulièrement touchée, avec 63 licenciements prévus. Cette décision fait suite à l’exigence de ses investisseurs de se concentrer sur les marges, en plus de la croissance.

Depuis sa création en 2014, Back Market a levé 884 millions d’euros auprès d’investisseurs et a atteint une valorisation de 5,1 milliards d’euros lors de sa dernière levée de fonds en janvier 2022. L’entreprise, qui opère dans 17 pays, principalement en Europe de l’Ouest et aux États-Unis, a diversifié son offre en 2019 pour inclure également des PC, des tablettes, des consoles de jeux et des accessoires. Elle travaille avec environ 1 500 revendeurs et a revendiqué un chiffre d’affaires de 230 millions d’euros en 2018, bien qu’elle n’ait pas publié de chiffre depuis.

Le marché des produits reconditionnés est en croissance en France, avec environ 20 % des smartphones vendus en 2021, soit entre 3 et 3,3 millions, qui étaient des produits remis à neuf selon GFK. Malgré son rôle de premier plan dans ce secteur, Back Market n’a pas encore atteint la rentabilité. Le plan de licenciement vise donc à l’aider à s’en « approcher », tout en continuant à croître.