Alibaba en hausse, Jack Ma décide de lâcher les rênes d’Ant Group

Date:

Les actions d’Alibaba et de sociétés liées à Ant Group ont connu une forte hausse lundi à la Bourse de Honk Kong et à Wall Street, suite à l’annonce par le géant chinois du commerce électronique que son fondateur, Jack Ma, avait renoncé au contrôle de sa filiale financière, Ant Group, qui fait l’objet d’une réglementation accrue de la part de Pékin depuis 2020. À la Bourse de Honk Kong, l’action Alibaba a terminé sur un gain de 8,66%, tandis que Longshine Technology Group, Shanghai Golden Bridge Infotech, Orbbec et Hundsun Technologies ont vu leurs actions augmenter de 0,56% à 8,3%. L’action Alibaba cotée à Wall Street a quant à elle pris 5% avant l’ouverture de la bourse.

Ant Group, qui a annoncé durant le week-end que Jack Ma céderait le contrôle de la fintech dans le cadre de sa restructuration, détient indirectement des participations d’environ 5% à 20% dans les sociétés mentionnées ci-dessus. Selon Redmond Wong, stratège marchés chez Saxo Markets, la cession du contrôle d’Ant et d’autres entreprises par Jack Ma permettra de lever certaines incertitudes entourant le groupe et devrait favoriser le développement et l’expansion de ses activités.

En novembre 2020, Ant Group avait prévu une introduction en Bourse record de 37 milliards de dollars, mais la Chine a suspendu l’opération quelques jours avant le début de la cotation. Jack Ma est sous le viseur de Pékin depuis qu’il a critiqué les organismes de surveillance financière pour étouffer l’innovation lors d’un discours à Shanghaï en octobre 2020. Dans une interview accordée à l’agence Chine nouvelle et publiée samedi, le patron de la Commission de régulation des banques et des assurances (CBIRC), Guo Shuqing, a déclaré que les mesures de « redressement » des activités financières de 14 sociétés internet étaient globalement terminées, tout en indiquant qu’il restait encore des problèmes à résoudre dans certaines sociétés, sans plus de précisions.