Le Livret A et la LDDS : une rémunération en hausse vers 3,30%

Date:

Le mois de décembre a vu une inflation légèrement inférieure aux projections initiales en France, avec une hausse des prix de 5,9% sur un an. Cette donnée a légèrement modifié les calculs précédents concernant les taux de rémunération du Livret A, du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) et du Livret d’épargne populaire (LEP) qui seront annoncés officiellement en milieu de mois avant d’être appliqués à partir de février 2023.

Le taux de rémunération du Livret A et du LDDS est déterminé par la moyenne semestrielle de l’inflation (hors tabac) sur les six derniers mois et la moyenne des taux interbancaires à court terme de la zone Euro (€STR), avec un arrondi au dixième de point le plus proche. Le taux de rémunération du LEP est quant à lui lié à l’inflation.

Selon nos nouvelles projections, la moyenne de l’inflation hors tabac entre juillet et décembre 2022 se situe à 6,1% après arrondi, contre 6,2% précédemment. La moyenne des taux interbancaires à court terme de la zone Euro (€STR) reste inchangée, ce qui aboutit à un taux de rémunération théorique de 4,30% pour le Livret A et le LDDS (contre 2% actuellement). Le taux de rémunération du LEP s’élève à 6,1% au lieu de 6,2%.

Le taux de rémunération théorique du Livret A et du LDDS devrait donc être de 3,3%, selon ces calculs, et sera transmis par la Banque de France au gouvernement. Il est toutefois possible que le gouvernement décide de déroger à ce taux théorique pour appliquer un taux différent, bien que cela soit peu probable dans l’état actuel des choses.