132 milliards de francs envolés : la Banque nationale suisse subit une lourde perte

Date:

La Banque nationale suisse (BNS) a annoncé une perte abyssale pour l’année 2022, atteignant un record de 132 milliards de francs suisses. Cette perte est principalement due à une moins-value de 131 milliards de francs sur les positions en devises étrangères et une autre d’environ 1 milliard sur les positions en francs, dans un contexte de forte progression de la monnaie helvétique en raison de craintes géopolitiques et économiques. Seul le stock d’or a généré une plus-value de 0,4 milliard de francs. En conséquence de cette mauvaise performance et d’une réserve de distribution de 102,5 milliards de francs fin 2021, la BNS a annoncé qu’elle ne verserait pas de dividende pour l’année 2022. Cette décision aura un impact important sur le budget de la Confédération et des cantons suisses. C’est seulement la deuxième fois en plus de 100 ans que la BNS manque son rendez-vous de distribution de dividende, la première étant en 2013 lorsqu’elle avait enregistré une perte de 9 milliards de francs.