Analyste choqué par l’ampleur des difficultés rencontrées par Ubisoft

Date:

Ubisoft, l’un des plus importants développeurs et éditeurs de jeux vidéo, a vu son cours de bourse chuter de 20% en début de séance, mais s’est ensuite repris pour atteindre une perte d’environ 15% suite à un avertissement important concernant ses résultats financiers.

Le groupe a évoqué un environnement plus difficile qui s’est notamment traduit par des performances inférieures aux attentes de certains de ses jeux, tels que « Mario + Lapins Crétins : Sparks of Hope » et « Just Dance 2023 ». En conséquence, Ubisoft a fortement revu à la baisse ses objectifs financiers. Le lancement du jeu « Skull and Bones » a également été repoussé pour la sixième fois et devrait maintenant sortir en début d’exercice 2023-2024.

En raison de ces difficultés, le management prévoit pour l’exercice en cours un net bookings en baisse de plus de 10% par rapport à l’année précédente, contre un objectif précédent de croissance de plus de 10%. Le résultat opérationnel non-IFRS, qui reflète cette baisse du net bookings ainsi que le report de « Skull and Bones » et la dépréciation accélérée d’environ 500 MEUR de la R&D capitalisée, est maintenant prévu d’être dans le rouge à hauteur de -500 ME, contre +400 ME visés précédemment.

Pour faire face à cette situation, Ubisoft va adapter son organisation avec une réduction nette prévue de sa base de coûts non-variables de plus de 200 millions d’euros au cours des deux prochaines années. Cette réduction sera réalisée grâce à des restructurations ciblées, à la cession de certains actifs non essentiels et à l’attrition naturelle habituelle. Le groupe entend désormais se concentrer sur un nombre réduit de titres, en particulier sur ses plus grosses franchises (Assassin’s Creed, Rainbow Six, Far Cry, The Division et Ghost Recon).

Pour l’exercice 2023-2024, Ubisoft vise un résultat opérationnel non-IFRS d’environ 400 ME, reflétant la prudence nécessaire compte tenu de l’environnement actuel difficile, tout en prévoyant une forte croissance du net bookings grâce à un line-up significativement plus riche.

Les analystes ont été choqués par ces annonces, certains d’entre eux ayant révisé leur opinion sur la valeur à la baisse et divisant leur cours cible par deux.