Groupe Meta sanctionné pour violation du RGPD: 390 millions d’euros d’amende

Date:

Le groupe Meta, la maison mère de Facebook, a été condamné mercredi à deux lourdes amendes totalisant 390 millions d’euros pour violation du règlement européen sur la protection des données (RGPD). La décision a été prise par la Commission irlandaise pour la protection des données (DPC), qui agit au nom de l’Union européenne.

Selon la DPC, Meta a violé ses obligations en matière de transparence en collectant et utilisant des données à caractère personnel à des fins de publicité, sans en informer correctement les utilisateurs. La commission a également souligné que le groupe s’est fondé sur une base juridique erronée pour traiter ces données.

Cette décision est un rappel important de l’importance de respecter les règles de protection des données personnelles en vigueur en Europe. Les entreprises doivent être transparentes dans la collecte et l’utilisation des données à caractère personnel et respecter les choix et les droits des utilisateurs. Les infractions aux règles de protection des données peuvent entraîner des conséquences financières sévères, comme c’est le cas pour Meta.