Netflix vise un free cash flow positif en 2023

Date:

Netflix continue de creuser l’écart sur ses rivaux en matière de rentabilité, malgré une croissance moins rapide en termes d’abonnements. Les résultats financiers annuels du groupe, publiés jeudi soir, ont montré un résultat opérationnel de 6,4 milliards de dollars pour l’année 2022, soit une marge opérationnelle de 20%, en haut de la cible de 19-20% fixée en janvier de cette année. Cela contraste avec les pertes de certains de ses rivaux, notamment Disney, qui a annoncé des pertes de 4 milliards de dollars pour ses activités « direct-to-consumer » lors de ses résultats annuels de novembre dernier.

Alors que Disney a réussi à attirer 57 millions d’abonnés pour un total de 235 millions sur ses plateformes (Disney+, Hulu et ESPN+), selon ses résultats annuels de novembre, Netflix a atteint 231 millions d’abonnés pour l’année 2022, selon les résultats annuels publiés jeudi soir. Bien que Netflix n’ait pas réussi à rattraper son retard sur Disney, il a tout de même réussi à gagner 9 millions de fidèles par rapport à la fin de l’année 2021.

Pour poursuivre sa croissance, Netflix mise notamment sur le resserrement du partage de comptes et sur son offre avec publicité, lancée en novembre dernier. Cette offre moins chère permet déjà « une croissance incrémentale des abonnements », selon Netflix, sans causer trop de cannibalisation. Le groupe prévoit également de générer un free cash flow annuel positif et soutenu, avec un objectif de 3 milliards de dollars pour 2023 (hors variations liées aux taux de change).

En outre, Netflix entend continuer à investir dans la production de contenus originaux, qui sont devenus un pilier de sa croissance. Le groupe a prévu de dépenser 8 milliards de dollars en contenus originaux en 2023, contre 7 milliards en 2022, pour maintenir sa position de leader dans l’industrie. Enfin, le groupe a également annoncé une hausse de ses prévisions de marge opérationnelle, de 19-20% à 21-22%.