La Banque de France réajuste le taux d’usure pour les emprunts immobiliers

Date:

Le taux d’usure pour les prêts immobiliers a été relevé à 3,79% par la Banque de France, ce qui signifie que les banques pourront prêter à un taux maximum de 3,8%. Cette nouvelle publication au Journal Officiel, qui a eu lieu dimanche, remplace le taux antérieur de 3,57% en vigueur depuis le 1er janvier. Le taux d’usure a été créé pour protéger les emprunteurs des risques de surendettement.

Jusqu’à présent, le taux d’usure était révisé tous les trois mois, mais en raison de la remontée rapide des coûts de refinancement des banques, il a été décidé de le réviser tous les mois jusqu’au 1er juillet. Cette décision a été prise pour fluidifier l’accès au crédit, mais pourrait également entraîner une hausse accélérée des taux.

Julie Bachet, directrice générale du courtier Vousfinancer, a commenté cette nouvelle en disant qu’elle était une « très bonne nouvelle ». Elle a expliqué que cela permettra de débloquer l’octroi de crédits et d’avoir une « fenêtre de tir plus large pour obtenir des accords de prêt ». Toutefois, les conséquences de la hausse des taux doivent être considérées, car les banques prêtent généralement à 0,20 point de plus sur la durée la plus longue.

En résumé, le taux d’usure pour les prêts immobiliers a été augmenté, ce qui signifie que les banques pourront prêter à un taux maximum de 3,8%. Cette décision vise à fluidifier l’accès au crédit et a été accueillie positivement par les professionnels de l’immobilier. Cependant, il est important de comprendre les conséquences potentielles de cette hausse des taux pour les emprunteurs.