Crédit immobilier : Les taux montent, la production chute

Date:

La Banque de France a publié les estimations selon lesquelles le taux moyen des crédits immobiliers a atteint 2,20% en janvier 2023, un niveau inédit depuis février 2016. La production de nouveaux crédits a chuté à 13 milliards d’euros, un niveau similaire à celui de juin 2020.

Le taux du crédit immobilier continue de grimper en raison de la lutte contre l’inflation menée par la Banque centrale européenne (BCE) en augmentant ses taux directeurs. Cette augmentation fait grimper le coût de refinancement des banques, qui le répercutent sur les taux de crédit immobilier. Cependant, en France, les banques ne peuvent le répercuter que dans la limite du taux d’usure.

Depuis février 2023, le seuil du taux d’usure est révisé mensuellement et non trimestriellement, ce qui a entraîné une hausse plus progressive des taux de crédit immobilier. Selon le courtier Vousfinancer, les banques ont augmenté les barèmes moins souvent et de manière plus mesurée. Il est probable que les taux de crédit atteignent 4% d’ici l’été 2023, un niveau inédit depuis 2012.

La production de nouveaux crédits reste en-dessous de la moyenne des cinq dernières années en raison de la remontée des taux et de la réduction de la demande. En janvier 2023, le taux d’usure n’a pas pu devancer la remontée des taux des banques, ce qui a exclu de nombreux dossiers de prêt. Les profils qui n’étaient pas finançables en janvier devraient malheureusement le rester en février.

La remontée du taux du crédit immobilier continue de s’accentuer en raison de la lutte contre l’inflation menée par la BCE. La révision mensuelle du taux d’usure a entraîné une hausse plus progressive des taux de crédit immobilier. Cependant, la production de nouveaux crédits a chuté en raison de la remontée des taux et de la réduction de la demande. Il est probable que les taux de crédit atteignent 4% d’ici l’été 2023.