Kookaï en situation de redressement judiciaire

Date:

La marque de mode féminine Kookaï a annoncé son placement en redressement judiciaire en raison des difficultés économiques que rencontre le secteur du prêt-à-porter en Europe, qui ont été accentuées par la crise du Covid-19. Selon un communiqué de la marque, la procédure judiciaire devant le tribunal de commerce de Paris n’est pas une fin en soi, mais plutôt une opportunité de rebondir et d’assainir la situation financière de l’entreprise. Les 121 boutiques françaises resteront ouvertes et les 320 salariés continueront à travailler.

Kookaï, fondée en France en 1983, s’est développée en Australie dans les années 2000, et a été rachetée en 2017 par l’homme d’affaires australien Rob Cromb au groupe Vivarte. La marque déplore qu’elle a manqué cruellement de moyens et de soutien des banques, mentionnant notamment des refus de prêts garantis par l’État (PGE).

Le secteur de l’habillement en France est actuellement en difficulté, avec la liquidation judiciaire de la marque Camaïeu en septembre, qui a mené au licenciement de 2.100 salariés. D’autres grandes marques subissent également des difficultés, comme le Groupe Go Sport, qui a été déclaré en redressement judiciaire en janvier par le tribunal de commerce de Grenoble.