Raphaël Varane met fin à sa carrière internationale pour se concentrer sur les start-ups

Date:

Raphaël Varane, champion du monde de football 2018, s’est investi dans la start-up Kobi. Cette jeune entreprise vient de lever trois millions d’euros pour démocratiser l’accès au sport. Kobi a développé un système pour financer les activités sportives de particuliers grâce à des partenariats d’entreprises ou de particuliers qui souhaitent inciter leurs employés ou eux-mêmes à faire du sport. Les utilisateurs disposent d’une cagnotte qu’ils peuvent dépenser pour acheter des licences de clubs, des abonnements de gymnases ou des équipements sportifs.

La start-up a déjà 120 000 utilisateurs et 8 000 partenaires, et Raphaël Varane est devenu l’un de ses principaux actionnaires. Le défenseur central, formé à Lens, finance depuis plusieurs années des stages de football gratuits dans cette ville et en Martinique, montrant ainsi son engagement en faveur du sport.

Raphaël Varane a été immédiatement séduit par Kobi et souhaite s’impliquer dans le projet en siégeant au conseil d’administration et en représentant la start-up auprès du grand public. Il considère que le sport est un élément fondamental de la société et qu’il est important de le rendre plus accessible pour la santé physique et mentale. Le joueur a beaucoup appris en matière de management au cours de sa carrière et souhaite transmettre ces enseignements à Kobi pour l’aider à atteindre ses objectifs.

Investir dans une start-up comme Kobi permet également de diversifier ses investissements et d’ouvrir à de nouveaux horizons. Raphaël Varane considère que, à la fin d’une carrière sportive, les revenus peuvent s’arrêter du jour au lendemain et qu’il est donc important de se diversifier.

En plus de son investissement dans Kobi, Raphaël Varane a également monté au capital de Kinvent, une start-up de santé connectée.