Start-ups qui visent à remplacer Twitter, affaibli par les actions d’Elon Musk

Date:

Depuis la reprise de Twitter par Elon Musk, de nouveaux réseaux sociaux se sont positionnés sur le marché. Le dirigeant licencié de l’équipe « sociale et éditoriale » de Twitter, Alphonzo Terrell, a levé des fonds pour son propre réseau social nommé « Spill », qui se veut plus inclusif que Twitter. Spill a récolté 2,75 millions de dollars en janvier et compte déjà 60 000 personnes ayant réservé leur futur nom d’utilisateur.

Les fondateurs d’Instagram, qui ont quitté Facebook en 2018, ont également annoncé le lancement de leur propre application appelée « Artifact ». Artifact permettra aux utilisateurs de consulter et commenter des articles en ligne avec leurs amis. Les contenus seront sélectionnés par un algorithme d’intelligence artificielle en fonction des préférences des utilisateurs.

Le business model de Artifact reste à déterminer, mais la publicité pourrait être une source importante de revenus. Les fondateurs souhaitent également signer des contrats avec des médias pour bénéficier du trafic apporté par la plateforme. Ils veulent se différencier de Twitter par la qualité de leur modération en travaillant uniquement avec des médias de référence et en retirant les contenus mensongers.

De leur côté, Alphonzo Terrell et Devaris Brown souhaitent construire un réseau social plus inclusif pour les créateurs noirs. Ils veulent éviter les erreurs de Twitter en matière de modération et de censure, et construire une plateforme respectueuse de toutes les voix.

En résumé, la concurrence se fait rude dans le monde des réseaux sociaux, avec l’arrivée de nouveaux acteurs qui veulent proposer une expérience différente de celle de Twitter. Artifact et Spill se distinguent par leur utilisation de l’intelligence artificielle et leur engagement en faveur d’une modération de qualité.