Yahoo annonce des licenciements importants à la suite d’Amazon et Google

Date:

Le portail internet Yahoo, racheté par le fonds d’investissement Apollo Global, annonce la suppression de plus de 20% de ses effectifs d’ici la fin de l’année. Cette décision fait partie d’une restructuration majeure de sa division publicitaire. Dès cette semaine, 1.000 employés seront licenciés.

Cette vague de suppressions de postes est la dernière en date dans la Silicon Valley, où des entreprises telles qu’Amazon, Google, Meta ou Microsoft ont déjà annoncé des réductions d’effectifs. La division publicitaire de Yahoo sera divisée par deux, ce qui représente une réduction de plus de 20% de sa masse salariale. Un porte-parole de Yahoo a déclaré que « cette stratégie n’était pas profitable et n’a pas atteint nos standards élevés ».

Yahoo Advertising, une nouvelle division qui rassemblera les forces de vente pour Yahoo Finance, Yahoo News et Yahoo Sports, sera créée. Le porte-parole de Yahoo a déclaré que ces changements permettront à l’entreprise de simplifier et de renforcer ses activités publicitaires sur le long terme.

Le directeur général Jim Lanzone s’est montré positif quant à ces annonces lors d’une interview à Bloomberg. Il a déclaré que ces changements s’inscrivent dans le contexte d’une création d’un meilleur plan d’affaires pour la division publicitaire de Yahoo à l’avenir et que la société était globalement très rentable.

Yahoo génère environ 8 milliards de dollars de revenus par an, selon les données d’Axios. Le fonds de capital investissement Apollo Global Management, qui a racheté le groupe ainsi qu’AOL pour 5 milliards de dollars en 2021, cherche toujours à valoriser cette acquisition.

Auparavant propriété de Verizon, qui l’avait racheté pour environ 9 milliards de dollars cinq ans plus tôt, Yahoo était autrefois l’un des noms les plus prestigieux d’internet avant d’être dépassé par Google et Facebook. Pour reconstituer ses fonds, Yahoo a récemment conclu plusieurs accords, notamment la vente de la licence de Yahoo Japan à SoftBank pour 1,6 milliard de dollars et une participation de 25% dans Taboola dans le cadre d’un accord publicitaire exclusif sur 30 ans.