Amazon ne renonce pas à l’idée de magasins physiques

Date:

Amazon, le géant de l’e-commerce américain, a réaffirmé ses ambitions dans le secteur de l’épicerie en dur en annonçant son intention de doubler ses dépenses dans ce domaine. L’entreprise s’est lancée dans cette aventure en 2017 en rachetant la chaîne de supermarchés américains Whole Foods pour 13,7 milliards de dollars, puis en développant sa propre offre avec l’ouverture de ses premiers magasins Amazon Fresh et Amazon Go.

Cependant, le modèle n’a pas connu le succès escompté en raison notamment de la pandémie de Covid-19. En réponse à ces difficultés, Amazon a récemment semblé vouloir réduire sa voilure en annonçant un plan de suppression de 18.000 postes et en annonçant la fermeture de certaines unités à faible potentiel de croissance. Le directeur financier de l’entreprise a déclaré que l’entreprise continuait à affiner le format de ses magasins pour trouver celui qui répondrait le mieux aux attentes des clients.

Cependant, le directeur général d’Amazon, Andy Jassy, a rappelé que l’épicerie est un domaine important et stratégique pour l’entreprise. Il a également souligné que les résultats insuffisants jusqu’à présent étaient dus à une conjoncture défavorable et que 2023 permettrait de trouver le bon format et de frapper fort.

En conclusion, Amazon est déterminé à percer dans le secteur de l’épicerie en dur malgré les difficultés rencontrées jusqu’à présent. L’entreprise semble avoir l’intention de continuer à explorer les différents formats disponibles pour trouver celui qui répondra le mieux aux attentes des clients.