D’ici 2025, la crise du logement en Allemagne risque de s’aggraver et de doubler, tel est le sens du titre à paraphraser.

Date:

L’augmentation des coûts de financement conjuguée à la hausse des prix de la construction a freiné net les nouveaux projets immobiliers en Allemagne, en raison de l’absence de rentabilité. Selon le Conseil des sages de l’immobilier, la pénurie de logements pourrait atteindre 700 000 unités en 2025. En outre, la crise énergétique et les problèmes d’approvisionnement en matériaux de construction ont durci la situation, aggravée par la pandémie et la guerre en Ukraine. En 2022, les investissements dans la construction ont chuté de 1,4% en termes réels, et les sages prévoient une baisse de 2,5% cette année. Face à cette situation, le gouvernement allemand ne pourra pas atteindre son objectif de construire 400 000 logements par an avant 2024, d’après la ministre du Logement Klara Geywitz. Les sages recommandent de simplifier les procédures d’autorisation, d’harmoniser les règles entre les régions et de stimuler l’investissement grâce à une aide fiscale. En outre, l’assouplissement des règles de construction est proposé pour augmenter la hauteur des immeubles ou transformer en habitations des surfaces commerciales ou des bureaux vides. Les loyers ont augmenté de 5,2% l’an dernier et les prix d’achat des appartements ont bondi de 7,8% en 2022. Les experts ne prévoient pas de bulle immobilière, mais une correction du fait de la forte hausse des taux.