La start-up Dizisoft est acquise par l’équipementier Fives.

Date:

Le groupe Fives, un mastodonte de l’ingénierie industrielle, a récemment acquis la suite logicielle de Dizisoft, une petite start-up. Cette acquisition permet au groupe d’acquérir une technologie qui relie toutes les machines industrielles, quelle que soit leur marque ou leur âge.

Fives CortX, une filiale de Fives qui génère 2 milliards de chiffre d’affaires, a acheté le logiciel industriel de Dizisoft pour un montant non divulgué. La filiale acquiert 100 % des parts en titres, le nom Dizisoft est supprimé et les équipes sont maintenues.

La start-up Dizisoft a créé une suite logicielle pour aider les industriels à comprendre et à maîtriser leurs processus. Ce logiciel permet de diagnostiquer les pannes des machines, de les optimiser et de les améliorer, et finalement de les fiabiliser pour maintenir un niveau de qualité continu. Toutes les informations des machines sont centralisées dans ce logiciel.

Cette acquisition est un enjeu stratégique pour le groupe Fives, qui conçoit des usines ou des parties d’usine sur mesure pour les industriels et doit donc être constamment à jour des nouvelles technologies.

La particularité de cet outil est son caractère universel. Il peut être implémenté sur n’importe quelle machine, indépendamment de sa marque ou de son âge. Selon Christophe Rosiaux, le fondateur de Dizisoft et ancien fiabiliste dans une fonderie automobile, cet outil n’est pas conçu pour un secteur d’activité industriel spécifique, mais plutôt pour un métier tel que la maintenance ou les fiabilistes.

Dizisoft a commencé à développer sa solution en 2016 avec un constructeur automobile français, avec 700 licences déployées. Depuis, la start-up a atteint 1600 licences, notamment dans l’aéronautique et d’autres secteurs tels que le groupe Seb.

En 2022, une rencontre avec David Zak, le président de Fives CortX, pousse Christophe Rosiaux à reconsidérer sa position d’indépendance. La complémentarité de leur solution a finalement convaincu Rosiaux de rejoindre le groupe Fives.

L’entrepreneur insiste sur le fait que le logiciel peut être vendu en interne dans le groupe, mais également en externe. Cette acquisition permet à Dizisoft de renforcer ses équipes tech et de se lancer bientôt en Amérique.

Récemment, la suite logicielle de Dizisoft a commencé à s’attaquer à la réduction de la consommation énergétique des machines. La start-up promet jusqu’à 30 % de réduction. Cette initiative est un produit d’appel pour ensuite déployer la plateforme. Selon Christophe Rosiaux, cette initiative est désormais une question de vie ou de mort pour certaines usines.