La BCE puise dans ses réserves pour éviter de faire des pertes

Date:

La Banque centrale européenne (BCE) a été contrainte de puiser dans ses réserves pour absorber une perte potentielle de 1,6 milliard d’euros en 2022. Cette situation a été en grande partie provoquée par la politique de hausse des taux directeurs de la BCE.

Pour la première fois depuis plus de 15 ans, la BCE ne versera pas de dividendes aux banques centrales nationales de l’Eurosystème, car elle n’a pas réalisé de profit en 2022. Elle aurait même dû enregistrer une perte de 1,6 milliard d’euros, mais elle a réussi à revenir à l’équilibre en puisant dans ses coussins de sécurité qu’elle avait constitués au fil des ans.

Cette situation exceptionnelle, car les pertes de la BCE sont très rares, est due aux politiques de hausse de taux directeurs menées par les banques centrales des deux côtés de l’Atlantique. En augmentant son taux de dépôt pour lutter contre l’inflation, la BCE a automatiquement augmenté les rémunérations qu’elle verse aux banques qui placent une grande partie de leurs liquidités auprès d’elle. Cette augmentation des rémunérations a entraîné une charge de 2,1 milliards d’euros pour la BCE l’an dernier.