SoftBank enregistre une baisse significative de ses investissements dans les startups

Date:

SoftBank a connu des pertes records en 2021, qui ont eu des conséquences désastreuses sur les investissements du groupe. Le fonds d’investissement du groupe a drastiquement réduit son portefeuille, passant de 24 milliards de dollars à 600 millions de dollars pour le second semestre de 2022. Cette stratégie s’inscrit dans une approche conservatrice adoptée par SoftBank après la présentation de résultats catastrophiques pour l’année 2021, avec des pertes de 23 milliards de dollars. La crise s’est poursuivie au dernier trimestre de 2022, avec un déficit de 783 milliards de yens, soit environ 5,6 milliards d’euros.

Cette situation difficile pour SoftBank s’explique en partie par des investissements risqués, tels que WeWork et Uber, qui ont été questionnés pour leur stabilité et leur rentabilité. En 2022, Uber affichait des résultats nets négatifs de 9,1 milliards de dollars. Face à cette situation, SoftBank a réduit ses investissements en 2022, ne misant que 600 millions de dollars au second semestre, contre 24 milliards de dollars pour la même période en 2021. En outre, SoftBank a réalisé que certaines levées de fonds et investissements étaient basés sur des valorisations bien trop élevées par rapport à la réalité du marché.

La crise de SoftBank a également eu un impact sur l’ensemble des investisseurs à travers le monde, qui sont désormais plus prudents quant à la viabilité des business plans et des business models, ainsi qu’à la rentabilité des entreprises. Pour répondre à cette crise, le fondateur de SoftBank, Masayoshi Son, souhaite désormais investir dans des structures plus matures. Au total, entre 2021 et fin 2022, SoftBank a subi des pertes atteignant les 73 milliards de dollars.