En Chine, une nouvelle équipe prend les rênes de l’économie

Date:

La Chine va connaître des changements importants au sein de son système financier, car trois hauts responsables, dont le coordinateur de la politique économique et financière auprès de Xi Jinping, le puissant régulateur bancaire et le gouverneur de la banque centrale, prennent leur retraite. Ces technocrates financiers ont joué un rôle clé dans la campagne de réduction des risques financiers lancée en 2017, visant à limiter l’accumulation de dettes chez les promoteurs immobiliers et les grands conglomérats. Toutefois, l’arrivée d’une nouvelle équipe à la tête du système financier pourrait conduire à une priorisation de la croissance plutôt que de la discipline financière.

He Lifeng, actuel patron de l’agence de planification NDRC, est considéré comme le nouveau « tsar de l’économie » en remplacement de Liu He. Il a été intégré au Politburo du Parti communiste lors du XXe congrès en novembre et est connu pour avoir approuvé un grand projet immobilier à Tianjin. Les experts de Gavekal estiment qu’il sera difficile pour He Lifeng d’être aussi vigilant que Liu He sur les risques financiers.

Le cabinet d’études de Pékin souligne également que le successeur de Yi Gang au poste de gouverneur de la banque centrale n’est pas encore connu et que « aucun des candidats probables n’est issu de la banque centrale et n’est fortement identifié pour ses doctrines conservatrices actuelles ». En fin de compte, ces changements de personnel pourraient entraîner une politisation plus importante de la politique financière en Chine et une moindre indépendance de la banque centrale dans la définition de la politique monétaire. Xi Jinping prévoit également de ressusciter la Commission centrale du travail financier pour réduire l’influence des organismes gouvernementaux.