Alfa Romeo s’apprête à effectuer une transition fulgurante vers le tout électrique

Date:

La marque italienne de voitures de sport, faisant maintenant partie de Stellantis, a l’intention de se réinventer en lançant un nouveau véhicule chaque année jusqu’en 2027, année où elle ne commercialisera plus que des voitures électriques. Selon son responsable, Jean-Philippe Imparato, Alfa Romeo a déjà commencé cette transformation à grande vitesse, sous l’impulsion de l’équipe de Carlos Tavares et de Stellantis.

La marque a programmé ses adieux aux moteurs à combustion dans cinq ans, non pas à cause des tergiversations politiques italiennes, mais parce qu’elle ne peut pas se permettre de proposer une gamme thermique en plus d’une gamme électrique. Cette électrification de la gamme constitue le socle du plan « zero to zero » de la marque, qui consiste à passer de zéro modèle électrique à zéro émission de CO2 d’ici 2027. Les premiers pas de la marque dans ce nouveau monde lui ont déjà permis de sortir de la léthargie, avec le lancement de sa première motorisation hybride en 2022, qui a permis une croissance de 22 % des ventes en Europe, dépassant les 29 000 unités, et même plus de 100 % en France, avec plus de 3 000 voitures vendues.

Pour réussir cette transition, la marque milanaise a reçu les moyens financiers nécessaires de Stellantis, avec un plan produit généreux qui prévoit un lancement par an et par région d’ici 2027. L’objectif n’est pas de faire du volume, mais du revenu aux côtés des autres marques premium de Stellantis. Cependant, la marque devra convaincre ses fans historiques, les célèbres « Alfistes », de la suivre dans cette transition. Selon Jean-Pierre Diernaz chez MotorK, si Alfa Romeo arrive à garder ses valeurs tout en élargissant son public sans perdre ses fans, elle sera sauvée.