La proptech enregistre un nombre record de fusions-acquisitions

Date:

L’année fiscale s’est terminée fin mai 2022 et le baromètre « PropTech Global Trends 2022 » a enregistré 73 opérations de fusions-acquisitions dans le monde, soit une augmentation de 38 % par rapport à l’année précédente.

Selon Robin Rivaton, PDG de la proptech Stonal et cofondateur du think tank Real Estech, le capital investi il y a six ou sept ans dans les proptech est en train de sortir, ce qui entraîne une augmentation des fusions-acquisitions. Les grandes entreprises immobilières sont les principales acheteuses, notamment CoStar et Zillow.

En effet, ces entreprises cherchent à acquérir une base de clients, une brique technologique ou une équipe spécialisée. Les raisons des fusions-acquisitions sont multiples, mais les petites entreprises sont également incitées à envisager des fusions en raison de l’intensification de la concurrence en amorçage. L’étude souligne que les acheteurs habituels ont été rejoints par de nouveaux acteurs tels que Jones Lang LaSalle et Fortive.

Bien que tous ces acteurs soient américains, l’Europe, en particulier la France, connaît également un effet de concentration. Les fusions-acquisitions ont également battu des records en 2021-2022, tout comme les investissements en equity, qui ont atteint plus de 20 milliards de dollars dans le monde entier, soit une augmentation de 14,5 % par rapport à l’année précédente. Les États-Unis ont recueilli les deux tiers des investissements, suivis de loin par la Corée du Sud et l’Inde. NoBroker, une licorne indienne de portail d’annonces immobilières, a levé plus de 350 millions de dollars depuis sa création en 2014 et a récemment attiré l’attention de Google.