La préoccupation quant à l’effondrement de la Silicon Valley Bank s’étend à l’Asie

Date:

Les experts ne prévoient pas de crise majeure en Asie, mais sont inquiets pour les start-up de la région qui ont utilisé la Silicon Valley Bank (SVB) pour tenter leur chance en Amérique. Depuis la faillite de la banque américaine SVB la semaine dernière, les grandes bourses asiatiques ont été dans le rouge. Les traders dans la région s’interrogent sur l’impact de la faillite sur les start-up et les fonds de capital-risque asiatiques qui ont ouvert des comptes dans la banque américaine pour financer leur développement aux États-Unis.

Cependant, certaines entreprises cotées en Asie-Pacifique ont déjà retiré les capitaux qu’elles avaient déposés avant la faillite de la banque. Les autorités coréennes ont indiqué qu’elles n’anticipaient pas de conséquences négatives majeures sur les marchés coréens, et aucune société locale n’a signalé de difficultés liées à la crise de SVB.

Cependant, plusieurs start-up d’Asie du Sud-Est et d’Inde pourraient être pénalisées par la crise de leur banque américaine qui était souvent présentée par les fonds de capital-investissement comme un partenaire incontournable.