Michelin maintient ses performances malgré l’inflation, grâce à des pneus premium

Date:

Michelin a déjà accompli la plupart de ses objectifs pour 2023 et prévoit de réaliser 20% à 30% de son chiffre d’affaires hors du secteur des pneus d’ici 2030. La crise économique causée par l’invasion de l’Ukraine n’a pas eu d’impact significatif sur l’entreprise, car elle s’appuie sur une stratégie de différenciation en proposant des pneus haut de gamme pour les SUV ou spécialisés dans l’agriculture, l’aviation et les mines.

Cela lui a permis d’absorber les hausses de prix des matières premières et de la logistique. Malgré une hausse de ses coûts de 2,7 milliards d’euros en 2022, Michelin a dépassé son objectif de vente de 4 milliards d’euros en 2021, avec un bénéfice opérationnel de 3,4 milliards, soit 100 millions de plus que prévu pour 2023.

La société a fixé un nouvel objectif pour 2030 en espérant réaliser 20% à 30% de son chiffre d’affaires hors du pneumatique, à travers des acquisitions dynamiques et la coentreprise Symbio, qui a entamé la construction d’une usine de pile à combustible en vue de produire 100 000 unités par an d’ici 2028.