La demande immobilière des Français toujours forte malgré les difficultés pour obtenir un crédit

Date:

La demande des Français pour l’immobilier reste forte en début d’année, bien que les difficultés pour l’obtention de crédits immobiliers soient également importantes. Les incertitudes économiques, l’inflation, la réforme des retraites et le conflit en Ukraine n’ont pas réussi à décourager les ménages. Bien que le nombre de dossiers de crédit immobilier traités soit en hausse par rapport à l’automne dernier, la capacité d’achat immobilière est toujours limitée.

En effet, les taux d’intérêt ont considérablement augmenté depuis l’an dernier, avec une hausse rapide depuis le début de l’année, ce qui pose un obstacle majeur à l’obtention de prêts. Les taux moyens sur 20 ans se situent actuellement entre 2,90 % et 3,30 %. La Banque centrale européenne a augmenté ses taux directeurs, ce qui a entraîné une hausse des conditions de refinancement pour les établissements bancaires.

En conséquence, le taux de l’OAT 10 ans, qui représente le taux fixe auquel l’Etat français emprunte sur une durée de dix ans, évolue entre 2,50 % et 3 %, ce qui est un niveau élevé. Les banques sont donc sous pression et ne se rémunèrent pas suffisamment sur les produits de crédit.