Les banques américaines ont contracté des prêts de 165 milliards de dollars auprès de la Fed

Date:

Les banques ont cherché à mobiliser des liquidités dans le contexte tumultueux qui a suivi la faillite de Silicon Valley Bank. Les montants empruntés auprès de la Fed ont atteint 164,8 milliards de dollars, un record depuis la crise financière de 2008.

Les établissements bancaires ont été soumis à un stress intense pour répondre aux demandes de retraits de leurs clients inquiets, entraînant une ruée vers la fenêtre d’escompte de la banque centrale pour retirer près de 153 milliards de dollars de prêts valables trois mois.

Certains se sont également tournés vers le Bank Term Funding Program (BTFP), un nouveau véhicule de financement d’urgence, qui a déjà atteint un volume de 11,8 milliards de dollars en quatre jours.

Le BTFP, conçu pour éviter des faillites en série, est destiné à aider les établissements qui ont stocké trop d’argent sur des obligations à long terme, dont la valeur s’est effondrée, et qui ne sont pas liquides.

La Fed propose ainsi de les déposer en contrepartie de prêts de courte durée, pouvant aller jusqu’à un an. Les titres mis en gage sont valorisés à leur prix d’achat initial, ce qui est très avantageux pour les banques qui ne sont pas contraintes de matérialiser des pertes latentes en les vendant sur le marché.

Enfin, près de 143 milliards de crédits-relais ont été accordés depuis la chute de SVB et Signature Bank, dans le cadre de la garantie des dépôts. En une semaine, ce sont donc près de 300 milliards de dollars de liquidités qui ont été déversées dans le système bancaire pour lui permettre de résister aux turbulences post-SVB.