SWVL la start-up en danger d’être retirée de la cote à Wall Street ?

Date:

L’application égyptienne de VTC SWVL a connu une chute spectaculaire de plus de 99 % de son cours en Bourse depuis son entrée au Nasdaq il y a un an, via une fusion avec un SPAC. Malgré ses débuts prometteurs en tant que « Uber des bus et des minivans » en Égypte, SWVL a été menacée à deux reprises de radiation de la bourse de Wall Street, recevant des avertissements de la Bourse américaine en raison de son cours d’action inférieur à un dollar et de sa capitalisation boursière inférieure à 50 millions de dollars, contre 1,5 milliard de dollars lors de son entrée en Bourse.

La start-up a récemment licencié les deux tiers de ses 1 200 employés et s’est concentrée sur ses offres pour les entreprises, tandis que sa valorisation est tombée en dessous de huit millions de dollars. Bien que SWVL ait l’objectif d’atteindre la rentabilité en 2023, elle doit maintenant repasser au-dessus des 50 millions de dollars de capitalisation boursière pendant au moins dix jours consécutifs avant juillet 2023, sans quoi elle sera radiée de la Bourse. Malgré son expansion au Moyen-Orient, au Kenya, au Pakistan, en Jordanie, aux Émirats arabes unis et en Arabie saoudite, et ses levées de fonds auprès d’investisseurs internationaux, SWVL doit faire face à des difficultés financières majeures.