L’inflation au Royaume-Uni a connu une hausse inattendue à 10,4% sur un an

Date:

Contrairement aux prévisions des économistes interrogés par Reuters, la hausse des prix à la consommation (IPC) au Royaume-Uni a augmenté à 10,4% sur un an en février, selon les données publiées par l’Office for National Statistics (ONS) mercredi, la veille de la réunion de la Banque d’Angleterre (BoE).

En excluant les prix de l’énergie et d’autres éléments volatils, les prix ont augmenté de 6,2%, contre une hausse de 5,8% en janvier. L’inflation dans le secteur des services, considéré comme un bon indicateur des pressions sous-jacentes sur les prix dans l’économie, a atteint 6,6% en rythme annuel. Les marchés prévoyaient une hausse des taux limitée à 25 points de base ou un statu quo avant la réunion de la BoE jeudi. Toutefois, la hausse inattendue de l’inflation pourrait mettre la Banque dans une position difficile, car une pause dans la hausse des taux pourrait ne pas suffire pour faire face à la situation.

La livre sterling a progressé face au dollar et à l’euro après la publication de ces données. Selon l’ONS, la fin des promotions sur les boissons dans les pubs et les restaurants en janvier est le principal facteur de la hausse de l’inflation en février. Les pénuries de salades ont également contribué à la hausse. Jeremy Hunt, ministre britannique des Finances, a déclaré que la baisse attendue de l’inflation ne pouvait être considérée comme acquise, et que le gouvernement devait maintenir son plan pour la réduire de moitié cette année.