Les startup de pressing cherchent le modèle idéal entre l’ubérisation et l’industrialisation

Date:

La start-up lyonnaise My Little Pressing a levé 685 000 euros pour étendre son activité en province, tandis que le modèle industriel de Lavoir Moderne, créé il y a plus de dix ans, rencontre des difficultés.

La start-up My Little Pressing a pour ambition de révolutionner le monde du pressing en proposant une plateforme de collecte et de livraison de linge, avec quatre pressings partenaires à Lyon.

Les tarifs sont supérieurs de 10% à la moyenne du marché, mais cela permet d’augmenter les volumes, en particulier grâce à l’expansion géographique. La start-up emploie également ses propres livreurs en CDI pour répondre aux commandes de particuliers et de professionnels.

Elle vise à devenir rentable en 2024 et à tripler son chiffre d’affaires en 2023, à plus de 1 million d’euros. En revanche, la start-up Lavoir Moderne, qui défend un modèle industriel et traite le linge du quotidien à des prix très bas, a été placée en redressement judiciaire en février dernier en raison d’un déficit structurel lié aux coûts de R&D et des recettes insuffisantes.