Le géant de Wall Street Charles Schwab est affecté par la crise bancaire

Date:

Charles Schwab est un courtier important de Wall Street avec 34 millions de clients et plus de 7 000 milliards de dollars d’actifs. En mars 2023, son cours a chuté de plus de 30% à la suite de la panique bancaire, sa plus mauvaise performance depuis le krach d’octobre 1987. Le courtier a perdu plus de 44 milliards de dollars de capitalisation boursière et a été éclipsé par la débâcle de la Silicon Valley Bank et de Credit Suisse.

L’inquiétude des investisseurs est due à la particularité du modèle économique de Charles Schwab, qui a investi dans des titres obligataires plutôt que de prêter de l’argent. Cela a entraîné des pertes théoriques de 29 milliards de dollars sur son portefeuille. Le modèle bancaire atypique de Schwab le rend difficile à comprendre pour les investisseurs, mais il a récemment publié une lettre ouverte pour rassurer les investisseurs sur la spécificité de son modèle économique. En outre, contrairement à la Silicon Valley Bank, la grande majorité des dépôts chez Schwab sont garantis par le régime d’assurance fédéral.

Cependant, la rentabilité de Schwab est sous pression en raison de la migration des dépôts vers des fonds monétaires proposant des rendements plus élevés. Le coût de ce financement a grimpé en flèche avec la remontée des taux. Cette situation est la cause de la révision à la baisse des estimations de bénéfices de la firme pour 2024. Outre ces inquiétudes sur la rentabilité du courtier, il existe une incertitude quant à l’horizon réglementaire.

Les banqueroutes de SVB et de Signature, respectivement les deuxième et troisième plus importantes faillites bancaires de l’histoire américaine, ont de bonnes chances d’entraîner un renforcement de la supervision des grandes banques non systémiques.