Les montants des obligations vertes émises atteignent des niveaux historiques

Date:

Au premier trimestre de cette année, les émetteurs d’obligations vertes ont placé près de 164 milliards de dollars dans le monde, un niveau jamais atteint auparavant. Cette croissance est en partie due à un effet de rattrapage après une fin d’année 2022 agitée sur le marché obligataire.

Les excellentes conditions offertes par le marché au cours des deux premiers mois de l’année ont permis aux investisseurs de placer d’importants montants, après une fin d’année difficile pour les taux. Les émetteurs souverains et supranationaux, ainsi que les entreprises, ont profité de cet appétit pour les obligations vertes. Bien que mars ait été moins actif en raison des inquiétudes nées de la crise bancaire, les perspectives restent bonnes pour l’année. BNP Paribas estime que les volumes pourraient atteindre un record historique de 600 milliards de dollars en 2023.

Cependant, la croissance ne sera pas la même dans tous les pays, les opérations en dollar ayant chuté de 50 %. Aux États-Unis, les entreprises ont été moins actives et les investisseurs plus prudents en raison de la levée de boucliers de certains États républicains contre la gestion ESG.

Le greenwashing est également un obstacle croissant dans ce marché. En Europe, l’Union européenne a élaboré un standard très exigeant pour les green bonds afin de renforcer la confiance des investisseurs dans les titres qu’ils achètent et d’accélérer le financement de la transition énergétique. Cependant, ce standard n’entrera pas en vigueur avant l’année prochaine au plus tôt.