Est-ce que le marché immobilier résidentiel français est susceptible de s’effondrer ?

Date:

Le marché immobilier français est confronté à une baisse de l’activité et des prix. La fin de l’argent facile et du crédit bon marché ont provoqué la fermeture de vingt ans de trajectoire haussière dans l’immobilier résidentiel tricolore. Le retournement du marché est enclenché, mais l’ampleur du nouveau paradigme reste incertaine.

Les notaires de France défendent un rééquilibrage du marché et une baisse modérée des prix, mais ils restent prudents quant à la tournure prise par le marché au printemps. Les économistes prévoient une baisse modérée des prix en 2023, d’environ 1% à l’échelon national, avec un ajustement davantage sur les volumes de transactions que sur les prix.

Les ventes devraient reculer de 10 à 15% au niveau national, pour terminer en deçà de la barre du million de transactions, comme en été 2020. Cependant, l’inflation soudaine, forte et tenace, les difficultés d’accès au crédit, les délais de vente qui s’allongent et les marges de négociation qui augmentent pourraient entraîner une accélération de la baisse des prix et mettre à mal la résilience du secteur.