LVMH acquiert un nouveau sous-traitant dans le domaine de la joaillerie

Date:

Le géant du luxe LVMH a récemment racheté une participation majoritaire dans Platinum Invest, un nouveau sous-traitant joaillier français qui possède plusieurs ateliers de production en France, dans le but d’accroître la capacité de production de Tiffany & Co, la maison de joaillerie détenue par LVMH depuis 2019. Cette acquisition intervient cinq mois après l’acquisition du groupe Pedemonte, qui détient plusieurs ateliers joailliers.

L’acquisition de Platinum Invest, dont le montant n’a pas été divulgué, est une étape importante pour Tiffany & Co, qui souhaite renforcer son engagement en matière de qualité tout en élargissant sa capacité de production pour répondre à la demande croissante de ses clients. Anthony Ledru, PDG de Tiffany & Co, prévoit la réouverture de sa célèbre boutique sur la Cinquième Avenue à New York le 28 avril.

Pour répondre à la demande croissante de bijoux offerts dans la célèbre « blue box » de Tiffany & Co, le réseau d’ateliers de Platinum Invest prêtera main-forte aux ateliers du joaillier implantés à Rhode Island. Le réseau français comprend cinq ateliers situés dans la région Grand Est et emploie près de 800 artisans et collaborateurs.

L’objectif de LVMH est d’accompagner la forte croissance de Tiffany & Co dans la haute joaillerie. L’accord signé permettra également à l’école de formation du groupe Platinum Invest de bénéficier d’un rapprochement avec l’Institut des métiers d’excellence LVMH. « C’est désormais une nouvelle étape de vie de Platinum Invest qui s’ouvre », s’est réjoui son président Denis De Becker.

Les analystes ont évalué Tiffany & Co à près de 4,6 milliards de dollars en 2021. « En peu de temps, Tiffany & Co a acquis une plus forte visibilité », note Luca Solca, analyste chez Bernstein. LVMH a salué la stratégie menée par Anthony Ledru à la tête de Tiffany & Co ainsi que par son fils Alexandre, vice-président exécutif des produits et de la communication, lors des derniers résultats annuels.

Le groupe français avait fait en juillet 2022 l’acquisition décisive d’Abysse, leader français de la conception et fabrication de pièces de haute et très haute joaillerie, segment très convoité. Il a par ailleurs amélioré l’outil industriel d’Orest qui possède des manufactures en Alsace et dans les Vosges. Tout cela dans le but de fournir un engagement solide au service du grand joaillier américain, Tiffany & Co.