La valorisation des produits grand public de Johnson & Johnson dépasse les 40 milliards de dollars

Date:

Johnson & Johnson prévoit de lever plus de 3 milliards de dollars en introduisant en Bourse sa division hygiène et santé grand public, ce qui représente la plus importante introduction en Bourse aux États-Unis depuis plus de deux ans. La division comprend des marques bien connues telles que Neutrogena, Band-Aid, Listerine, Nicorette et Tylenol, qui ont une valeur combinée de 37 à 43 milliards de dollars. La nouvelle société, baptisée « Kenvue », mettra en vente 151,2 millions d’actions à un prix compris entre 20 et 23 dollars l’unité, avec pour objectif de lever entre 3 et 3,5 milliards de dollars. Après l’opération, J & J conservera environ 92% de Kenvue.

Kenvue est la plus grande entreprise de santé grand public au monde en termes de chiffre d’affaires, avec plus de 22 000 employés et 25 sites de fabrication dans plus de 165 pays. L’activité de Kenvue a généré un bénéfice net d’environ 1,5 milliard de dollars pour un chiffre d’affaires de près de 15 milliards de dollars lors de l’exercice clos le 1er janvier, la moitié des ventes ayant été réalisées en Amérique du Nord.

J & J suit la tendance des concurrents en se scindant en deux groupes distincts pour se concentrer sur le créneau des médicaments innovants, source de marges plus importantes, alors que l’entreprise est confrontée à plusieurs défis tels que la perte de brevets, la perturbation des chaînes logistiques et la pénurie de main-d’œuvre. Des entreprises telles que GSK, Pfizer et Merck ont déjà vendu leurs activités grand public ces dernières années, et Novartis doit introduire en Bourse cette année sa division de médicaments génériques, Sandoz.

L’introduction en Bourse de Kenvue pourrait être la plus importante aux États-Unis depuis plus de deux ans, ce qui est important dans un contexte compliqué pour les IPO en raison de la montée des taux, de la baisse des marchés et des incertitudes économiques. Les cotations sur les marchés américains ont chuté à 24 milliards de dollars l’année dernière, contre un record de 339 milliards en 2021. Depuis le début de l’année, seulement 60 entreprises ont levé 4 milliards de dollars en tout, contre 104 cotations pour 15 milliards de dollars au cours de la même période l’an dernier.