Avodaï, la start-up qui met en relation les candidats refusés et les entreprises qui recrutent

Date:

Une nouvelle plateforme, Avodaï, a été lancée en France pour référencer les candidats ayant été refusés lors des entretiens d’embauche ou ayant été licenciés.

Cette pratique est courante en coulisses, par le biais de groupes Facebook ou Slack, dans l’écosystème de la tech où les start-up réduisent souvent leurs effectifs. Les cibles de la plateforme sont les start-up de plus de 150 salariés et les grands groupes, et elle commercialise un marché plutôt particulier, en étant un intermédiaire entre les entreprises qui licencient et celles qui ont le vent en poupe.

Pour l’instant, Avodaï a enregistré 150 candidats refusés et une centaine de salariés licenciés, en particulier de grands groupes tech comme Meta ou Google, ainsi que des salariés de Zenly et Meero.

La plateforme se rémunère grâce à un abonnement annuel payé par les entreprises qui ne peuvent référencer les candidats qu’avec leur accord explicite. Avodaï compte déjà une vingtaine de clients en phase de test et espère améliorer la marque employeur des entreprises grâce à leur solution. À terme, la start-up espère créer des synergies entre les entreprises.