Deux membres de la BCE évoquent de potentielles hausses de taux à venir

Date:

Peter Kazimir, membre du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré que la BCE pourrait poursuivre la remontée de ses taux d’intérêt plus longtemps que prévu. Dans un billet de blog, il a expliqué que la BCE devrait pouvoir juger de l’efficacité du resserrement monétaire à partir de septembre.

De son côté, Isabel Schnabel, autre membre du Conseil des gouverneurs, a affirmé que la BCE continuerait de relever les taux tant que l’inflation de base n’aura pas diminué de manière durable. Elle a rejeté l’hypothèse d’une baisse des taux envisagée par certains acteurs des marchés.

La BCE a relevé ses taux d’un quart de point la semaine dernière et a indiqué que d’autres hausses devraient suivre. Les marchés prévoient une nouvelle augmentation en juin, mais sont partagés sur les mesures qui suivront. Selon la BCE, l’inflation passera sous 3% d’ici le quatrième trimestre, puis il faudra encore près de deux ans avant qu’elle ne revienne à l’objectif de 2%.

Les responsables de la BCE ont déclaré que plusieurs hausses de taux seraient nécessaires, affirmant qu’une fois que les taux atteindraient leur niveau terminal, ils devraient y rester pendant un certain temps.

« L’évolution de l’inflation sous-jacente, l’augmentation continue des pressions salariales et les marges bénéficiaires élevées (des entreprises) appellent à la vigilance et confirment à nouveau la nécessité de poursuivre sur notre voie », a déclaré Peter Kazimir. Isabel Schnabel a ajouté que les taux resteraient vraisemblablement élevés pendant longtemps.