Le Cac 40 commence avec une légère augmentation, toujours soutenu par l’espoir d’un accord sur le plafond de la dette américaine ce week-end

Date:

La Bourse de Paris maintient sa légère hausse ce vendredi, ce qui lui permet, pour l’instant, d’enregistrer une performance positive pour la semaine. Les investisseurs continuent de parier sur un accord imminent concernant le plafond de la dette américaine.

La séance de clôture de la semaine débute à la Bourse de Paris avec une légère hausse, le CAC 40 progressant de 0,36% à 7 424,27 points. Bien que modeste, cette progression permet à l’indice phare d’enregistrer une augmentation d’environ 0,8% depuis le début de la semaine. À moins d’une mauvaise surprise, il pourrait donc afficher une performance hebdomadaire positive ce soir, mettant ainsi fin à une série de trois baisses consécutives.

L’optimisme persiste quant à la question épineuse du plafond de la dette américaine, ce qui a d’ailleurs conduit les principaux indices de New York à progresser hier. Le Dow Jones a augmenté de 0,34%, le S&P 500 de 0,94% et le Nasdaq Composite de 1,51%. La Bourse de Tokyo a également clôturé en hausse d’environ 0,8%, le Nikkei 225 atteignant son plus haut niveau depuis 33 ans.

Un accord possible ce week-end Selon Kevin McCarthy, chef de file républicain à la Chambre des représentants, un accord reste possible d’ici la fin de semaine, ce qui permettrait un vote au Congrès la semaine prochaine. Joe Biden écourtera son voyage à Hiroshima dans le cadre du G7 au Japon afin de revenir aux États-Unis dimanche, où il tiendra une conférence de presse pour faire le point sur les avancées entre les deux clans républicain et démocrate.

Bien que de nombreux détails restent à régler, le schéma général semble être celui d’une augmentation du plafond de la dette jusqu’en 2025 (après l’élection présidentielle de 2024) en échange de l’incorporation de plafonds de dépenses spécifiques, de la réaffectation des fonds non utilisés liés à la Covid, et d’une rationalisation des permis d’infrastructure énergétique. Cependant, cela suscite de vives critiques des deux camps, et il faudra surmonter ces obstacles d’ici la fin du week-end.

Sanofi remporte une victoire contre Amgen aux États-Unis En attendant, la fin de semaine s’annonce très calme sur le plan financier, avec aucune statistique économique majeure ou publication d’entreprise prévue au programme.

En ce qui concerne les valeurs, Sanofi enregistre une hausse de 0,5%, suite à la décision de la Cour suprême américaine selon laquelle les brevets d’Amgen concernant Repatha, son médicament contre le cholestérol, n’auraient pas dû être accordés, donnant ainsi raison au laboratoire français. Depuis 2014, Amgen réclamait des millions de dollars de dommages et intérêts.