Sunology réalise 20 millions d’euros de chiffre d’affaires lors de sa première année d’activité dans le domaine du photovoltaïque

Date:

La start-up basée à Nantes a réussi à vendre 42 000 stations solaires prêtes à l’emploi dès sa première année d’existence. Elle vient de lever 10 millions d’euros afin de développer de nouvelles solutions et de s’étendre à l’international.

L’augmentation des prix de l’électricité a suscité chez les particuliers le désir de produire et de consommer leur propre énergie. Sunology est l’une de ces start-up qui répondent à cette demande croissante avec ses stations solaires prêtes à l’emploi. Cette jeune entreprise nantaise, qui a lancé ses activités commerciales au début de l’année 2022, a surpassé ses prévisions de ventes au cours de sa première année, atteignant près de 20 millions d’euros de chiffre d’affaires au lieu des 12 millions initialement prévus.

« Et nous sommes déjà rentables », précise Vincent Arrouet, co-fondateur de l’entreprise aux côtés de Pascal Janot, tous deux issus de la société Systovi (groupe Cetih), fabricant nantais de panneaux photovoltaïques. Sunology estime détenir une part de marché de 15% dans le secteur du solaire résidentiel.

Une croissance doublée en 2023 Sunology prévoit de doubler son activité cette année et vient de lever 10 millions d’euros pour soutenir cette expansion. La société, qui avait déjà levé 1 million d’euros en 2021 auprès de Bpifrance et d’investisseurs providentiels, ouvre cette fois-ci son capital à RGreen Invest, spécialisé dans le financement d’infrastructures liées à la transition énergétique, qui s’engage via son fonds Rrésolutions.

Cette opération de financement inclut également la participation du capital-risqueur CapHorn, tandis que Vincent Arrouet et Pascal Janot conservent la majorité des parts de l’entreprise.

Fondée fin 2019, Sunology développe trois solutions. La première, baptisée « Play », est une station solaire de 400 watts qui peut être installée au sol. L’entreprise met en avant une installation en quelques minutes, puisqu’il suffit de brancher le panneau double face sur une prise électrique standard. Cette solution produit entre 420 et 670 kWh par an en fonction de l’ensoleillement, ce qui représente près de 17% de la consommation d’un foyer, explique Vincent Arrouet.

En un an, 42 000 de ces stations ont été vendues, principalement en ligne. La société propose également une solution pour les toitures, appelée « Home », accompagnée d’un outil de configuration développé en collaboration avec la start-up nantaise Emotic. Cet outil permet de définir le projet en fonction de la localisation géographique, de l’orientation, de l’inclinaison du toit et de la consommation du foyer heure par heure.

Cibler le marché du logement collectif Pour accélérer son développement dans ce segment, Sunology, qui a déjà installé 2 500 panneaux « Home » depuis sa création, prévoit de créer un réseau d’installateurs de type franchisés.