Google dénonce les pratiques anticoncurrentielles de Microsoft dans le secteur du cloud

Date:

« Google Cloud dénonce les pratiques anticoncurrentielles de Microsoft dans le secteur du cloud et demande une action immédiate de la Commission européenne »

Google réagit vivement aux pratiques de Microsoft dans le domaine du cloud. Dans une interview accordée aux « Echos », Amit Zavery, le vice-président de Google Cloud, attaque ouvertement son concurrent, tandis que Sundar Pichai, le PDG d’Alphabet (la société mère de Google), se rend à Bruxelles cette semaine.

Amit Zavery exprime sa préoccupation quant au comportement anticoncurrentiel de Microsoft, qui utilise sa position dominante et sa base d’installations pour promouvoir ses produits cloud. Il met en garde contre la domination d’Azure, la plateforme phare de Microsoft, et la possibilité d’une augmentation des prix, comme cela s’est déjà produit par le passé pour d’autres produits.

La Commission européenne a déjà ouvert une enquête informelle suite à plusieurs plaintes, notamment celle de la société française OVHcloud, qui serait actuellement en discussion avec Microsoft pour parvenir à un accord à l’amiable, selon Reuters. Le CISPE, représentant des fournisseurs européens, dont Amazon, a également déposé une plainte. L’exécutif européen interroge actuellement les acteurs du marché pour déterminer si Microsoft abuse de sa position dominante dans les logiciels en ligne afin d’évincer ses concurrents.

Amit Zavery pointe du doigt les restrictions de licences et les ventes liées de Microsoft. Il souligne les frais de licence supplémentaires imposés par le géant de Redmond pour l’utilisation de ses logiciels incontournables, tels que Windows et Office, avec des fournisseurs de cloud concurrents. Selon lui, les clients qui souhaitent transférer leurs licences Microsoft vers un cloud concurrent sont confrontés à des restrictions, des taxes, des frais, voire des interdictions qui n’existaient pas auparavant. Cette situation rend difficile le choix de Google ou d’autres fournisseurs locaux pour de nombreuses entreprises européennes.

Microsoft avait annoncé il y a un an qu’il réviserait sa politique de licences en Europe suite à la pression exercée. Un porte-parole de Microsoft affirme que plus de 100 fournisseurs de cloud, dont 75 sont basés en Europe, ont déjà bénéficié des récents changements de licence et que l’entreprise est ouverte aux discussions pour résoudre les préoccupations valides restantes.

Amit Zavery rejette ces arguments et affirme que la plupart de ces changements permettent simplement aux partenaires de vendre davantage de produits Microsoft sans modifier les restrictions. Il qualifie cette initiative de Microsoft de tentative d’intégrer d’autres concurrents en choisissant les gagnants et les perdants.

Le vice-président de Google Cloud affirme que la croissance d’Azure ces dernières années s’explique principalement par ces pratiques et non par la qualité exceptionnelle de son produit. Il cite Teams en exemple, en affirmant que ce n’est pas le meilleur produit au monde pour la communication vidéo, mais qu’il est rapidement devenu leader grâce à son lien avec Office 365.