La Chine dépasse le Japon et devient le premier exportateur mondial de voitures

Date:


La Chine a surpassé le Japon en exportant plus d’un million de véhicules électriques au premier trimestre, bénéficiant de sa transition vers l’électrique et de la croissance de sa part de marché en Russie.

Ce changement représente bien plus qu’un simple symbole, c’est le reflet d’une reconfiguration du paysage automobile mondial qui devra désormais compter sur les constructeurs chinois. La Chine est désormais le plus grand exportateur automobile au monde, dépassant le Japon. Selon les Douanes chinoises, elle a exporté 1,07 million de véhicules au premier trimestre 2023, soit une augmentation de 58,3 % par rapport à l’année précédente. Dans le même temps, les exportations de véhicules du Japon se sont élevées à 954 185 unités, en hausse de 6 % par rapport à l’année précédente. En 2022, la Chine avait déjà dépassé l’Allemagne pour devenir le deuxième exportateur mondial de voitures. Aujourd’hui, elle occupe fièrement la première place.

La Chine profite habilement des tensions géopolitiques actuelles, notamment de la guerre en Ukraine, pour augmenter ses exportations de voitures vers la Russie. Alors que des constructeurs tels que Volkswagen et Toyota ont dû quitter le marché russe en raison des sanctions commerciales occidentales, les constructeurs chinois tels que Geely, Chery et Great Wall comblent le vide laissé par leurs concurrents.

Cette augmentation spectaculaire des exportations chinoises est principalement due à la montée en puissance des véhicules électriques. Selon l’analyste Richard Katz de « Japan Economy Watch », près de la moitié de ces exportations chinoises sont désormais des véhicules électriques, tant de marques étrangères que chinoises. Les constructeurs japonais ont longtemps négligé ce segment, supposant qu’ils pourraient se concentrer sur les véhicules hybrides et rattraper leur retard ultérieurement. Cependant, comme le souligne l’expert, ce rattrapage pourrait ne pas être si facile.

Ces dernières années, la Chine a investi massivement des dizaines de milliards de yuans de fonds publics pour promouvoir les champions nationaux de l’électrique et encourager les consommateurs chinois à adopter les véhicules à énergie nouvelle grâce à des incitations à l’achat attrayantes. En tant que premier marché mondial et importante base de production, la Chine a développé toute une filière, allant des batteries aux équipements connectés.

La transition vers les véhicules électriques a entraîné un bouleversement des échanges commerciaux. Au premier trimestre, les exportations de véhicules à énergies nouvelles, comprenant les voitures électriques, ont augmenté de plus de 90 % par rapport à l’année précédente. Rien qu’au mois d’avril, elles ont dépassé les 100 000 unités, soit huit fois plus qu’il y a un an.