La Chine fait son retour dans le domaine des cryptomonnaies grâce à Hong Kong

Date:

Les échanges de cryptomonnaies sur les plateformes agréées seront bientôt possibles à Hong Kong, ce qui devrait faire de la région une étape incontournable pour les investisseurs en provenance de Chine continentale.

La Chine fait un retour prudent dans le domaine des cryptomonnaies. Les investisseurs particuliers auront prochainement la possibilité d’échanger des cryptomonnaies sur des plateformes agréées à Hong Kong, grâce à un nouveau cadre réglementaire visant à rétablir la réputation de cette place financière chinoise. Les récentes faillites spectaculaires de la plateforme d’échange de cryptomonnaies FTX et de plusieurs banques américaines actives dans ce secteur n’ont pas découragé les autorités hongkongaises, qui ont décidé de assouplir leur réglementation.

Jusqu’à présent, Hong Kong limitait les échanges de cryptomonnaies aux clients dont les portefeuilles atteignaient au moins 8 millions de dollars hongkongais (950 000 euros). Cependant, à partir du 1er juin, un nouveau dispositif réglementaire entrera en vigueur, élargissant l’accès aux investisseurs particuliers de Hong Kong. Cela permettra à un plus grand nombre de résidents ordinaires d’investir dans les cryptomonnaies et les actifs virtuels.

Auparavant, ces investisseurs étaient limités à quelques plateformes d’échange opérant à l’étranger, telles que Binance ou Coinbase, ou à des points de vente physique permettant d’acheter et de vendre des cryptomonnaies contre de l’argent liquide. Avec cette nouvelle réglementation, les autorités espèrent relancer l’économie de ce hub financier asiatique, qui a été récemment secoué par les importantes manifestations pro-démocratie de 2019 et les restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19.

De plus, les observateurs estiment que Hong Kong deviendra un passage obligé pour les investisseurs en provenance de Chine continentale, où les cryptomonnaies sont pratiquement interdites. En assouplissant les règles régissant ce marché, les régulateurs espèrent également attirer des entreprises. Toutefois, des mesures de protection seront mises en place.

Il est clairement reconnu que ces produits font désormais partie intégrante de notre économie, souligne Giuliano Castelleno, professeur de droit à l’Université de Hong Kong. Ce nouveau cadre réglementaire de Hong Kong est mis en place à un moment où les régulateurs du monde entier cherchent à encadrer le marché des cryptomonnaies, dont la capitalisation boursière totale dépasse les 1 000 milliards de dollars (931 milliards d’euros).