Air Liquide prévoit de vendre ses activités technologiques aéronautiques liées à l’oxygène et à l’azote à Safran

Date:

Air Liquide et Safran ont annoncé jeudi qu’ils entrent en négociations exclusives en vue de la vente des activités technologiques aéronautiques liées à l’oxygène et à l’azote du spécialiste des gaz industriels à l’équipementier aéronautique.

Les détails financiers de la transaction n’ont pas été divulgués.

Dans un communiqué, Air Liquide a déclaré : « Air Liquide annonce être entré en négociations exclusives avec Safran Aerosystems en vue de la cession de ses activités technologiques aéronautiques liées à l’oxygène et à l’azote, à l’exception des activités cryogéniques liées à la marine. »

Situées à Sassenage, en Isère, ces activités « emploient près de 220 collaborateurs et ont réalisé un chiffre d’affaires de plus de 40 millions d’euros en 2022 », a précisé Safran dans un communiqué distinct.

La division Systèmes oxygène de Safran Aerosystems conçoit des équipements destinés à garantir la sécurité des équipages et des passagers à bord des avions civils et militaires, ainsi que des hélicoptères. Elle compte actuellement près de 500 employés répartis entre les États-Unis et la France.

« La finalisation de cette opération est prévue pour début 2024, sous réserve de l’accord final et définitif entre les parties, et sera réalisée dans le cadre d’une procédure de consultation et de dialogue continu avec les instances représentatives du personnel », a souligné Air Liquide.