Les acteurs de la French Tech qui soutiennent la croissance des start-up : trois profils exemplaires

Date:

La fonction d’« operating partner », ou partenaire opérationnel, est en plein essor au sein des fonds de capital-risque. Trois profils exemplaires illustrent le rôle de ces experts qui accompagnent les start-up dans des domaines variés tels que la communication, le management et la finance.

Les fonds de capital-risque français connaissent une expansion non seulement dans leurs équipes d’investissement, mais également dans le domaine des partenaires opérationnels. Ces véritables couteaux suisses apportent leur soutien aux start-up de leur portefeuille en les aidant à gérer leurs problématiques financières, leurs ressources humaines, leur marketing et leur gouvernance. Trois de ces partenaires seront mis en lumière lors de l’événement « Operating Partners Day » qui aura lieu le 1er juin.

David Bitton, le marathonien des télécoms, déclare que l’expérience accumulée permet d’avoir du recul et d’apporter une véritable valeur ajoutée. Après avoir connu le succès dans plusieurs aventures entrepreneuriales pendant vingt ans, il entame une nouvelle carrière en tant qu’operating partner au sein du fonds de capital-risque Serena. Aujourd’hui, il dirige une équipe de huit personnes.

Selon lui, le secret d’un bon operating partner réside dans le fait d’avoir déjà traversé ces expériences. Il explique que la clé réside dans l’établissement d’une relation de confiance avec les entrepreneurs. Les operating partners sont donc généralement d’anciens entrepreneurs à succès, car avoir connu à la fois des réussites et des échecs leur permet de comprendre les subtilités du métier.

David Bitton a fait ses preuves dans le secteur des télécommunications. Les années 1990 ont été une période passionnante pour ce secteur, avec l’ouverture à la concurrence et l’installation de nouvelles infrastructures. Il rejoint le cabinet de conseil d’un homme d’affaires qui deviendra plus tard un magnat des télécoms : Patrick Drahi. Cette rencontre a été déterminante et a éveillé en lui l’envie d’entreprendre. Il a ensuite lancé plusieurs entreprises prospères, dont Oreka et Wengo, qui ont rencontré un franc succès sur le marché français de l’Internet.

Sébastien Boucraut, quant à lui, n’a pas découvert le métier d’operating partner lorsqu’il a rejoint le fonds de capital-risque Breega en tant que « chief scaling officer ». Il est déjà investisseur (LP) depuis le début et a créé son propre multi-family office à Genève en 2019, où il accompagnait des entreprises sur des sujets stratégiques et opérationnels. Il consacrait également 20 % de son temps à aider de jeunes entrepreneurs qui n’avaient pas les moyens de payer ses services. Ayant une solide expérience dans le domaine, il a intégré Breega avec pour mission d’accompagner les start-up dans leur croissance, en se concentrant notamment sur les aspects des ressources humaines, des finances et du marketing.