Jean-Charles Naouri, PDG de Casino, placé en garde à vue pour des soupçons de manipulation de cours

Date:

En 2020, le Parquet national financier a ouvert une enquête sur des faits qui se seraient déroulés en 2018 et 2019.

Le PDG de Casino, Jean-Charles Naouri, a été placé en garde à vue jeudi dans les locaux de la police judiciaire à Paris. Selon une source proche du dossier, cette mesure intervient dans le cadre d’une enquête sur la manipulation des cours et le délit d’initié. L’information a été confirmée par l’AFP.

Le PDG est actuellement interrogé par la Brigade financière, selon la même source, en accord avec les informations du journal hebdomadaire « JDD ». L’enquête, ouverte en 2020 par le Parquet national financier (PNF), porte sur des accusations de « manipulation des cours en bande organisée, corruption privée active et passive » ainsi que de « délit d’initié ».

Cette enquête a été initiée à la suite d’un signalement de l’Autorité des marchés financiers (AMF) et concerne des faits qui se seraient déroulés en 2018 et 2019. En mai 2022, des enquêteurs de l’AMF s’étaient rendus au siège du groupe et au domicile de Jean-Charles Naouri.

Selon une source proche de l’affaire, cette enquête porte sur les liens entre Jean-Charles Naouri, le groupe Casino et le patron de presse Nicolas Miguet. L’avocat du PDG, Me Marie-Alix Canu-Bernard, n’a pas répondu aux sollicitations. Me Sébastien Schapira, qui le représente également, n’était pas joignable dans l’immédiat.

La semaine dernière, Jean-Charles Naouri, qui est à la tête de l’enseigne de grande distribution depuis 25 ans, a demandé l’ouverture d’une procédure de conciliation auprès du président du tribunal de commerce de Paris. Cette démarche vise à négocier avec les créanciers du distributeur, qui fait face à une dette de 6,4 milliards d’euros.

Le groupe Casino a officiellement entamé une procédure de conciliation la semaine dernière, pour une durée de quatre mois, dans le but de renégocier sa dette. Il a également annoncé son intention de céder environ cent supermarchés et hypermarchés au groupement Intermarché. Le groupe emploie actuellement plus de 50 000 personnes en France et 200 000 dans le monde, sous diverses enseignes.