La fin du dispositif Pinel soulève 3 questions dans le domaine de l’immobilier locatif

Date:

Le gouvernement a exprimé son intention de mettre fin au dispositif d’investissement locatif Pinel dans le cadre du Conseil national de la refondation (CNR) consacré au logement. Cette suppression soulève de nombreuses questions pour les investisseurs déjà engagés dans des biens locatifs Pinel ainsi que pour ceux souhaitant se lancer prochainement. Doivent-ils maintenir leurs projets ? Vont-ils perdre leur avantage fiscal ? Tous les investissements « Pinel » sont-ils concernés par cette suppression ? Des experts apportent des réponses à ces interrogations.

Il est temps de tourner la page sur le dispositif d’investissement locatif défiscalisant le plus célèbre. Dans le cadre du Conseil national de la refondation (CNR) sur le logement, le gouvernement a annoncé son intention de ne pas prolonger le Pinel, préférant mettre l’accent sur le logement locatif intermédiaire.

En conséquence, le gouvernement ne prolongera pas le dispositif dans les prochaines lois de finances. Il expirera fin 2024. Cependant, le fonctionnement du Pinel est complexe. L’avantage fiscal n’est pas obtenu en une seule fois, mais est échelonné dans le temps. De plus, il n’existe pas un seul dispositif Pinel, mais plusieurs coexistants. Faisons le point sur les principales questions entourant la fin de cette niche fiscale.