UBS conclut l’acquisition de Credit Suisse

Date:

UBS a annoncé lundi la finalisation de l’acquisition de son rival Credit Suisse, créant ainsi un géant bancaire suisse avec un bilan de 1 600 milliards de dollars et renforçant sa position dans le domaine de la gestion de patrimoine.

Dans une lettre ouverte publiée dans les journaux suisses, Sergio Ermotti, directeur général d’UBS, et Colm Kelleher, président du conseil d’administration, ont commenté : « C’est le début d’un nouveau chapitre ».

Avec un total de 5 000 milliards de dollars d’actifs supervisés, UBS, qui est déjà le plus grand gestionnaire de fortune au monde, occupera désormais une position de premier plan sur les marchés clés. Cette portée aurait nécessité des années à atteindre sans cette acquisition soutenue par le gouvernement suisse.

La fusion signe également la fin de Credit Suisse, après 167 ans d’existence, qui a été émaillée ces dernières années par des scandales et des pertes.

Les deux banques emploient actuellement 120 000 personnes dans le monde, mais UBS a déjà annoncé qu’elle procéderait à des suppressions d’emplois afin de tirer parti des synergies et de réduire les coûts.